Négociation sur un accord CONTRAT GENERATION

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Compte rendu du 8 Février 2017

 

Négociation sur un accord CONTRAT GENERATION

 

 

Membres de la direction présente :

HAECK ; DASSONNEVILLE ; CARTIER ; GUREGHIAN

 

 

 

 

Pour la délégation CGT :

Eric LEVILLAIN (BARENTIN) ; Salem CHEIK (VILLEMOMBLE) ; Paulette SALUT (LE CANNET) ; Nicolas EUZENOT (ANTIBES).

 

La séance est ouverte à 9 H 30

 

Présidente de la séance : Mme DASSONNEVILLE

 

Demande unanime des communications de projet en amont et non pas la veille de la réunion en autre à 19 H 30 le 6/02 pour une préparatoire le 7/02.

 

Refonte du parcours d’accueil et d’intégration CDD parcours d’intégration à revoir pour les CDD car celui-ci n’est pas adapté à la situation actuelle du personnel en CDD du fait d’ un volume trop important de cette catégorie de personnel.

 

Mission du référent désignation « référent » « tutorat »

 

Demande un vrai temps alloué pour cette mission de « référent » avoir une envie de transmettre ses compétences et en avoir les capacités.

 

Rappel des règles sur la sécurité semble être le minimum pour une nouvel arrivant, sur le règlement intérieur etc.. une obligation d’intégration.

 

Une ancienneté et une expérience requise pour la transmission.

 

Modalités de formation et d’accompagnement des jeunes dans l’entreprise développement de la posture de « manager-coach » des managers de vente (DR DM CS CR)

 

Demande d’accompagnent pour la filière logistique et caisse sur le sujet.

 

Objectif d’alternance se pose la question de fuite des contrats d’alternance

 

Atteindre l’objectif d’un taux de 5% pour l’entreprise. Développement d’une campagne de communication. Création d’un outil de pilotage et de suivi pour les relais RH.

 

Demande d’indicateur par établissement afin de connaitre les raisons pour lesquels certains établissements ne sont pas dans le pourcentage requis.

 

 

Accueil des stagiaires création d’un guide pour les RH . Mettre en place d’un parcours d’intégration et tenue d’un entretien de fin de stage.

 

Nomination d’un tuteur/référent pour stagiaire.

 

Parcours santé au travail en prenant en compte les spécificités de chaque métiers

 

Renforcement de la formation du contenue des formations « gestes et postures » « parcours santé » voir plus.

 

Recensement des engins de manutention avec demande d’adaptation des engins par apport aux besoins des salariés.

Inventaire du parc par apport au projet MER. Demande de budget pour accompagner l’achat des magasins en cas de manquement de matériel.

 

Action création de campagnes nationale sur la prévention

 

Les Seniors

 

Autorisation d’absence (non rémunéré) à partir de 50 ans dans le cadre d’un bilan de santé de la sécurité sociale.

 

Fin de carrière 60 ans et plus. Adaptation des postes. Communication sur la retraite progressive. Formation RH sur le mécanisme de retraite. Création d’une plaquette d’information des seniors. Facilité l’intervention des organismes de gestion retraite dans les établissements.

 

Egalite professionnelle entre femmes et hommes équilibre vie professionnelle et personnelle avec un engagement.

 

 

CONCLUSION :

 

La CGT déplore encore un accord « low cost » où l’on sent bien que notre direction ne veut pas mettre un sous…

Le « statut » de parrainage évolue et se nomme « référent », en gros on augmente sa charge de travail mais on reste dans le bénévolat…

 

Pour rappel, nos revendications pour cette négociation :

 

Pour les jeunes – 26 ans :

  1. Améliorations des formations et l’accompagnement pour les salariés concernés en CDI et CDD ainsi qu’à l’encadrement.
  2. Adapter le passeport par rapport au cahier des charges de l’école et non l’inverse.
  3. Créer une fidélisation de nos jeunes arrivant afin d’éviter toutes fuites en réétudiant la prime d’ancienneté et créant un parcours d’évolution (se référer à la revue des talents avec un réel suivi).

 

Pour les séniors :

  1. Former les Responsables RH des magasins sur le sujet des conditions de départ à la retraite (ou rappel pour ceux qui auraient déjà suivi cette formation), et assurer le déploiement des formations en lien avec la CARSAT et HUMANIS.
  2. Prise en charge par l’entreprise de la cotisation retraite sur la base d’un temps plein pour les salariés réduisant leurs temps de travail dans le cadre de la retraite progressive sous conditions à partir de 57 ans.
  3. Mise en place de la non-modulation pour les salariés à partir de 50 ans.

 

Pour le transfert de savoir :

  1. Insérer la fonction de tutorat dans les fiches métiers avec la pesée du métier.
  2. Accès favorisé à la formation de tuteur pour les employés d’une ancienneté de plus de 10 ans.

Bref aucunes revendications de la CGT retenues !

 

 

Paulette SALUT

Pour la rédaction

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Clémence (lundi, 20 février 2017 23:04)

    Votre entreprise fait peur , ou est passé l'humain ?